Tilap.net

Développement web

Desktop

Petites astuces essentiellement sur Ubuntu et Linux en tant que desktop

Slack et irssi

Slack est formidable, avec une UX/UI bien faite. Et puis certains barbares comme moi se retrouvent parfois sur des ordinateurs sans interface graphique (oui ça existe) ou bien ont déjà le client IRC irssi d’ouvert et utilisé. Depuis peu, Slack permet d’être lu depuis un client IRC, donc IRSSI bien entendu. Une note rapide pour se souvenir donc de comment utiliser Slack avec le client IRC Irssi.

Les infos du gateway IRC pour Slack

Toutes les infos utiles (serveur, login, mot de passe, port) sont sur cette page de config de votre compte Slack. Vous pourrez y récupérer:

  • YOUR_NICKNAME
  • YOUR_IRC_PASSWORD (propre à IRC, pas celui de votre compte Slack)
  • YOUR_TEAM (généralement truc de truc.slack.com)
  • et un port, j’ai utilisé le 6697 dans le script ci-dessous mais plusieurs sont disponible si vous avez des problèmes de pare-feu.

En modifiant le fichier de config

Méthode pour ceux qui savent ce qu’ils font

{
address = "YOUR_TEAM.irc.slack.com";
chatnet = "slack";
port = "6697";
password = "YOUR_IRC_PASSWORD";
use_ssl = "yes";
ssl_verify = "no";
autoconnect = "yes";
}

En le faisant depuis IRSSI

Ca revient au même, mais ça vous évitera les fautes de syntaxes :

/network add -nick YOUR_NICKNAME slack
/server add -auto -ssl -network slack YOUR_TEAM.irc.slack.com 6697 YOUR_IRC_PASSWORD
/save

Ubuntu: Splitter les fenêtres de son terminal avec Screen

L’utilisation de la ligne de commande au quotidien nécessite rapidement d’avoir plusieurs terminaux ouverts simultannément. Sous des environnement granphiques (gnome, kde, …), on peut ouvrir en parallèle plusieurs fenêtres, utiliser des packages spécifiques commme terminator, ou passer par le package screen.

screen-split
screen-split

Je retien cette dernière solution, par habitude (les autres n’ont pas de plus value me poussant au changement), mais aussi parce que screen se retrouve aisément sur de nombreux autres OS et sur les serveur n’ayant pas d’enironnement X.

Lire la suite »

Sublime Text: phpCs et jsHint pour un code propre

Avec l’édtieur de code Sublime Text, il est possible de rajouter des plugins vérifiant des règles de formattage vous assurant un code propre et cohérent en PHP ou en JS (et autres, non traités ici).

Ainsi, votre éditeur vous préviendra dès que vos règles de style (indentation, camelCase, indicateur de fin de commande, …) ne serons pas appliquées, et vous pourrez les corriger rapidement et ainsi produire un code « propre », au moins sur la syntaxe.
Si c’est pratique à titre individuel, ça devient indispensable sur des projets à plusieurs pour que tout le monde suive les mêmes guidelines.

Lire la suite »

Utiliser tunlr pour accéder aux sites réservés aux habitants US comme netflix, pandora, Hulu et autre

Accéder aux services US comme la radio intelligente Pandora, le lecteur de série Hulu ou Netflix depuis la France est théoriquement impossible puisque l’accès est réservé aux habitants outre atlantique.

Pour y accéder malgré tout, il vous suffit de faire un tunnel passant par une box située sur place. Encore faut il en avoir une ! Et c’est là que tunlr apporte toute sa magie : il vous connecte directement à un relais disponible.

Lire la suite »

Ubuntu : supprimer la popup « Problème logiciel détecté »

Si comme moi vous bidouillez énormément votre Ubuntu 12.10 avec des dépôts expérimentaux ou simplement parce que vous en avez marre des popups affichant « Problème logiciel détecté » sans arriver à résoudre les problèmes, vous pouvez choisir de les supprimer, de façon globale ou spécifiquement pour un logiciels en particulier.

La seule vraie chose à savoir est que ces notification son générées par apport, responsable de logguer les crash, de vous en avertir, et potentiellement de les envoyer à qui de droit.

Lire la suite »

Google Drive sur Ubuntu facilement

Suite au billet détaillant la démarche à suivre pour avoir votre compte Box.com comme répertoire local sur Ubuntu, François m’a suggéré de partager la démarche à suivre pour faire de même avec son compte Google Drive.

Ça tient en quelques lignes, grâce à un paquet prêt à l’emploi hébergé sur LaunchPad.

# Installation de fuse si ce n'est déjà fait
sudo apt-get install fuse
sudo apt-get -f install
# Recupération du paquet
wget https://launchpad.net/~invernizzi/+archive/google-docs-fs/+files/google-docs-fs_1.0~gdrive_all.deb
# installation
sudo dpkg -i google-docs-fs_1.0~gdrive_all.deb
sudo apt-get install -f
# ajout du repertoire local
mkdir REPERTOIRE_CIBLE
#liaison du repertoire a votre compte Google Drive
gmount REPERTOIRE_CIBLE user@gmail.com

Et voilà, entre Google Drive, DropBox et Box.com, vous voilà paré à stocker et héberger dans le cloud gratuitement.

Si le fichier .deb n’est plus disponible sur launchpad.net, vous pouvez le télécharger ici : Google Drive pour Ubuntu

Box.com sur Ubuntu facilement

Aujourd’hui, j’ai reçu un email de Box.com intitulé sur un ton marketo-pipoteur « Exclusive Invitation, Start Using Box Sync Today »
Bon déjà, une invitation exclusive, théoriquement, ça voudrait dire que je suis le seul et l’unique invité. Au pire un rare privilégié. Difficile à croire quand on voit la taille des bannières l’annonçant sur leur site… (soupir de déception) Et puis, une invitation exclusive pour quelque chose que je fais déjà… Ah oui, et en plus je le fais avec mon Linux, alors que cette « invitation exclusive » ne fonctionne qu’avec Mac et Windows… Tout le magie du marketing.

Bref, ci-dessous la note à moi pour mémoire pour monter le compte Box.com en tant que dossier local, sous Linux.

Lire la suite »

X